• Journée Nationale de lutte contre le cancer
  • 22 novembre 2013 Fès  -  SAR la Princesse Lalla Salma, Présidente de la Fondation Lalla Salma Prévention et traitement des cancers, a présidé, vendredi après-midi à Fès à l'occasion de la célébration de la Journée nationale de lutte contre le cancer, la cérémonie de signature de plusieurs conventions visant le renforcement de la stratégie nationale de lutte contre le cancer.

    Ces conventions de partenariat avec des organismes publics et privés, concernent principalement les domaines du développement de la recherche en cancérologie, l'amélioration de l'accès aux soins pour la région de Fès-Boulemane, l'accès aux médicaments innovants pour les couches sociales les plus défavorisées et le développement d'activités socio-esthétiques au profit des patients atteints de cancer.
     
    La première convention, signée dans le cadre de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) entre la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers, le ministère de la Santé, la Wilaya de la région de Fès-Boulemane et le Conseil de la région de Fès-Boulemane, porte sur le développement de l'infrastructure et des équipements afin d'améliorer l'accès aux soins des patients atteints de cancer dans cette région.
     
    Il s'agit entre autres de la construction d'un centre d'hématologie et d'oncologie pédiatrique, d'un Institut de recherche sur le cancer et de centres de diagnostic, ainsi que l'achat d'un accélérateur et d'un scanner.
     
    La deuxième convention portant sur l'accès aux médicaments des patients indigents a été signée entre la Fondation et le laboratoire Roche. Elle vise à permettre aux patients démunis de bénéficier des médicaments Roche les plus innovants en cancérologie.
     
    La troisième convention, signée avec L'OREAL Maroc, concerne la création d'un projet socio-esthétique pour les patients sous traitement de chimiothérapie, notamment les femmes, à Rabat et Casablanca.
     
    La quatrième convention, signée entre la Fondation Lalla Salma et le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, vise à assurer le financement de la recherche scientifique en cancérologie, à travers le soutien financier aux projets de recherche dans le domaine des cancers solides, de l'hématologie oncologique et des cancers de l'enfant au bénéfice des chercheurs.
     
    La cinquième convention a été signée avec le Centre hospitalier et universitaire Hassan II de Fès et l'université Sidi Mohammed Ben Abdellah, et permettra la création d'un Groupe d'intérêt public (GIP) pour la gestion de l'Institut de recherche sur le cancer, ainsi que le développement de la recherche, la formation dans le domaine de la cancérologie, le développement des échanges internationaux, ainsi que la valorisation de la recherche sur le cancer et la mise en place d'un observatoire de santé publique.

    Dans une allocution prononcée à cette occasion, le président du conseil scientifique de la Fondation Lalla Salma - Prévention et traitement des cancers, Moulay Tahar El Alaoui a salué le leadership et la mobilisation de SAR la Princesse Lalla Salma ayant permis de réaliser des progrès substantiels dans la lutte contre le cancer au Maroc.
      
    Ces actions, a-t-il dit, ont permis de changer radicalement la perception des citoyens du cancer.
     
    Moulay Taher El Alaoui a également mis l'accent sur le volet de la recherche dans l'action de la Fondation Lalla Salma, avec l'objectif de mettre en place une organisation capable d'assurer les conditions nécessaires pour le développement de la recherche en cancérologie au Maroc sur des bases solides, tant d un point de vue organisationnel, institutionnel, scientifique que financier.
     
    Il a précisé dans ce cadre qu'un appel à projets de recherche dans les domaines des cancers solides, des cancers hématologiques et des cancers des enfants, a été lancé par la Fondation en juin 2013 et auquel plusieurs institutions, facultés, et instituts de recherche ont répondu présents.

    Par la suite, SAR la Princesse Lalla Salma a procédé à la pose de la première pierre pour la construction de l’Institut de recherche sur le cancer (IRC) au Centre hospitalier universitaire (CHU) Hassan II de Fès. Fruit d'une coopération entre la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres et le ministère de la Santé, ce projet structurant a pour ambition d’être le centre le plus attractif et l’une des premières structures académiques d’expertise et de mutualisation des compétences au service de la recherche en cancérologie.
      
    L'Institut sera doté de plusieurs unités de recherche et de formation et veillera à valoriser les actions scientifiques à travers différents supports et démarches comme la création d‘un centre de documentation et un centre de calcul, l’organisation de colloques et de séminaires au Maroc et à l’étranger, le développement de réseaux de communication et de surveillance, la participation à des appels d’offres nationaux et internationaux relatifs à ses domaines de compétence, ainsi que le développement de la recherche partenariale avec les professionnels, aussi bien publics que privés, impliqués dans une démarche de santé publique et le dépôt de brevets.

    Le centre se veut aussi un institut d’excellence permettant des partenariats public-privé, une articulation facile entre les acteurs institutionnels et industriels, tout particulièrement dans le développement et la performance, une mutualisation efficace des expertises, des compétences scientifiques, technologiques et logistiques, une bonne conduite de projets selon les exigences des standards internationaux d’éthique de qualité, de leur conception à la valorisation des résultats et aussi une destination privilégiée des investissements et des projets liés à la recherche en cancérologie.