• Ouverture Conférence Internationale MEA (FR)
  • S.A.R. la Princesse Lalla Salma préside à Marrakech l'ouverture de la conférence internationale

    Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma a présidé, jeudi à Marrakech, l'ouverture de la Conférence internationale sur le contrôle du cancer au Moyen-Orient et en Afrique, initiée du 12 au 14 janvier.

    Organisée par l'Association Lalla Salma de lutte contre le cancer (ALSC), en partenariat avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), cette conférence est placée sous le thème « Quelle stratégie pour la prévention du cancer du col utérin et quelle stratégie pour la coopération et l'accès aux soins contre le cancer au Moyen-Orient et en Afrique ? ».
    Dans son allocution, S.A.R. la Princesse Lalla Salma a proposé la création d'un fonds régional Moyen Orient-Afrique pour la prévention et le traitement du cancer et d'une École africaine d'oncologie.
    Dans la perspective de la concrétisation de l'objectif ultime qu'est la création d'un fonds international pour le traitement et la prévention du cancer, « je propose de commencer par la création d'un fonds régional Moyen Orient-Afrique pour la prévention et le traitement du cancer » a souligné S.A.R. la Princesse Lalla Salma.
    « Dans la foulée de la crise économique et financière mondiale que connaissent même les grands pays donateurs, nous devons impérativement compter sur nous-mêmes et sur nos capacités propres afin de relever les défis qui se posent à nos pays dans ce domaine », a affirmé S.A.R. la Princesse Lalla Salma.

    M. Ala Alwan, directeur régional de l'OMS/EMRO s'est félicité de l'appui soutenu de S.A.R. la Princesse Lalla Salma aux efforts de lutte contre le cancer, faisant observer que le Maroc a adopté une démarche efficiente dans ce domaine depuis quelques années déjà, à même d'impulser cette prise de conscience de ce fléau au Moyen-Orient et en Afrique.
    Il a réitéré la détermination de l'OMS à redoubler d'efforts et à agir en concertation avec ses partenaires pour lutter contre le cancer.
    S.A.R. la Princesse GhaidaTalal a rappelé que le cancer qui peut atteindre tout le monde sans exception est toujours considéré comme le premier tueur à travers le monde, sachant que cette maladie risquerait d'atteindre une personne sur deux à l'avènement de 2020, précisant que 75 % des cas seraient enregistrés dans les pays en développement.
    « Grâce aux efforts inlassables de l'Association Lalla Salma de lutte contre le cancer, le traitement de ce fléau est devenu accessible pour des milliers de patients au Maroc », a-t-elle dit.
    Elle a, en outre, passé en revue l'expérience de la Jordanie et du Centre d'oncologie du Roi Hussein dans la lutte contre ce fléau.

    De son côté, Mme Sylvia BangoOdimba, première Dame du Gabon, a émis le vœu de voir cette conférence permettre de réaliser de grandes avancées en matière de lutte contre le cancer qui, a-t-elle dit, constitue un enjeu majeur de santé publique et un lourd fardeau supporté par le monde entier.
    Elle a mis en avant l'engagement personnel de S.A.R. la Princesse Lalla Salma dans le combat contre ce fléau, insistant sur la nécessité de promouvoir la sensibilisation, l'éducation et le dépistage précoce comme outils indispensables pour une meilleure prévention contre le cancer.
    Mme CondeDjénéKaba, première Dame de Guinée, a mis en exergue les relations séculaires d'amitié et de fraternité qui existent entre le Maroc et la Guinée, se félicitant des efforts inlassables déployés, en permanence, par S.A.R. la Princesse Lalla Salma non seulement pour lutter contre le cancer, mais aussi pour la préservation de la santé des femmes de manière générale.


    Mme DjénéKaba s'est dite aussi en faveur de la promotion des relations de partenariat entre les pays du Moyen-Orient et de l'Afrique à même de leur permettre, dans un esprit de solidarité collective, de partager les connaissances et les expertises en matière de prévention et de lutte contre le cancer.
    Mme Constancia Mangue de Obiang, première Dame de Guinée Equatoriale, s'est, pour sa part, félicitée de l'excellence de l'organisation de cet événement destiné à favoriser les échanges d'expériences et d'expertises dans ce domaine.

    Elle a donné également un aperçu global sur la stratégie de son pays en matière de lutte contre le cancer, ainsi que sur les facteurs clés derrière le cancer utérin au niveau de son pays.
    Mme Malika Issofou Mahamadou, première Dame du Niger, marraine de la société nigérienne de lutte contre le cancer, a rappelé que la lutte contre le cancer figure parmi les priorités du programme de développement sanitaire de son pays.
    Elle a mis en exergue l'engagement personnel de S.A.R. la Princesse Lalla Salma en matière de lutte contre le cancer et de promotion de la prévention. 


    Mme SikaKaboré, épouse du président de l'Assemblée nationale du Burkina Faso, s'est dite, quant à elle, en faveur du renforcement des actions de promotion de la santé, à travers l'établissement de relations de partenariat entre les gouvernements, les associations et les autres acteurs concernés, appelant à la nécessité de renforcer les capacités des acteurs sanitaires, la promotion de la formation des ressources humaines et l'amélioration de la qualité des prestations de services sanitaires.
    « Les cancers des femmes ne sont pas une fatalité, si nous prenons les mesures nécessaires pour les convaincre », a-t-elle dit, insistant sur l'impératif de la mise en place d'un cadre et l'adoption de mécanismes adéquats pour favoriser des actions conjointes et concertées dans ce domaine.

    Elle a appelé les agences des Nations unies à épauler les initiatives nationales à travers l'amélioration et le renforcement des moyens financiers et humains pour une lutte efficiente contre cette maladie. 
    Auparavant, il a été procédé à la présentation, à S.A.R. la Princesse Lalla Salma, des ministres étrangers et des représentants d'ONG participant à cette conférence.
    Au Salon d'honneur, S.A.R. la Princesse Lalla Salma a reçu les Princesses LL.AA.RR GhaidaTalal et Dina Mired de Jordanie, ainsi que les premières Dames de la République gabonaise, de la République de Guinée, de la République de la Guinée Equatoriale, de la République du Niger, ainsi que l'épouse du président de l'Assemblée nationale du Burkina Faso.


    À son arrivée, S.A.R. la Princesse Lalla Salma a passé en revue un détachement des Forces Auxiliaires qui rendait les honneurs, avant d'être saluée par El HousseinElouardi, ministre de la Santé, Mohamed Mhidia, wali de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, et Mme Fatima Zohra Mansouri, présidente du conseil communal de la ville.
    S.A.R. la Princesse Lalla Salma a été également saluée par Mme JamilaAffif, présidente du conseil préfectoral de Marrakech, Ala Alwan, directeur régional de l'OMS/EMRO, ainsi que par certains membres du conseil d'administration de l'ALSC.
    À l'issue de la séance d'ouverture de cette conférence, S.A.R. la Princesse Lalla Salma et ses illustres hôtes ont posé pour une photo-souvenir.

    ·         publié: 12/01/2012